Le voyage continue, la deuxième étape consiste en la rédaction d'un article, et pas n’importe quel article, un article avec un thème original pas encore publié, et oui ça ne rigole plus!! Alors immersion dans mes 10 derniers HDP pour m’imprégner du style rédactionnel, de la façon dont sont construis les articles… Bref du boulot de journalisme hihihi !!

Mon choix s’est porté sur le recyclage, car je suis incapable de jeter car je n’aime pas le gaspillage. J’avoue qu’à cause de cela je me suis freinée dans l’utilisation de la gelliplate, car j’avais peur de faire plein d’essais ratés, donc de gaspiller, voici donc la genèse de cet article !!

Au début j'étais partie sur un article "votre fond de page en 9 étapes", mais pour cette étape il fallait envoyer une seule photo (j'ai peut être mal compris lol), je vous mets en fin d'article les photos de ces étapes pour vous permettre de mieux visualiser ces étapes!

 

Place à mon article :

 

Recyclez…

Utilisez vos brouillons de gelliplate

 

La gelliplate permet de nombreuses combinaisons, avec les pochoirs, les tampons, le matériel utilisé (bouchons, papier bulle...), mais aussi le choix des couleurs de peinture. Les possibilités sont infinies. Cependant les différents mariages ne sont pas forcéments réussis, ou n’ont pas le résultat attendu. Voici comment utiliser ces brouillons que vous vouliez jeter à la poubelle.

 

 

Voyage au pays d'Histoires de pages - deuxième étape
Voyage au pays d'Histoires de pages - deuxième étape

Pour réaliser la page « imagine », Valérie a d’abord recouvert une page 30x30 de gesso afin de l’imperméabiliser. Puis elle a sélectionné ses brouillons dans les tons vert, bleu et jaune. Elle les a déchiré et passé du gel médium sur le côté peinture et sur l’endroit où elle désirer le coller sur la page en veillant à ne pas les superposer. Elle a bien laissé sécher sa page. Elle a pulvérisé de l’eau sur ces papiers puis frotté avec le doigt pour ôter la pellicule de papier. Il ne reste que la couche de peinture sur la page. Elle recommence l’opération jusqu’à recouvrir entièrement sa page. Le fond de page est très coloré, plein de motif, mais sans relief, ce qui facilite par la suite l’utilisation de pochoirs, de masks ou de tampons.

 

Valérie a choisi de mettre un mask sur son fond de page et le couvrir de gesso afin d’atténuer ce fond assez chargé. Elle a tamponné le bord de son fond à l’encre Archival. Elle a retaillé sa page afin de la matter avec un papier uni. Le titre a été découpé au cutter à l’aide d’un pochoir maison réalisé avec un die de découpe. Valérie a fait une entaille sous le titre pour y glisser le coin de sa photo, pour ne pas que ce coin soit visible sous le titre ajouré.

Valérie a enfin collé ses embellissements et ses étiquettes du dernier HDP.

 

Fournitures : papiers (Bazzils), pochoirs (Carabelle Studio, Donna downey, The Crafter Workshop), tampons (Carabelle Studio, Kesiart, Prima) die (Sizzix), gesso (Pébéo), gel multi-medium gloss (Ranger), peinture (Daler Rowney), poudre à embosser (Ranger), étiquette (Histoires de pages), fleur (Prima).

Voici quelques photos de ces différentes étapes :

 

Voyage au pays d'Histoires de pages - deuxième étape
Voyage au pays d'Histoires de pages - deuxième étape
Retour à l'accueil